Nouveaux appels au respect des règles

nouveaux appels au respect des règles Alors que la Roumanie se voit confronter à une flambée du nombre de cas de Covid-19, les médecins appellent à nouveau le public à faire preuve de responsabilité.

Les médecins roumains ont à nouveau appelé la population à respecter les règles sanitaires, après une recrudescence des cas d'infection au nouveau coronavirus. Plusieurs chefs d'hôpitaux ont averti que les établissements qu'ils dirigent commençaient à se remplir et qu'il y avait de moins en moins de places dans les unités de soins intensifs. Ils ont également déploré le fait que le personnel spécialisé était insuffisant et généralement très fatigué après des mois d'activité ininterrompue dans la lutte contre la pandémie. Les médecins rejettent catégoriquement les différentes théories de la conspiration véhiculées dans la société et soulignent que la Covid est une maladie tout à fait réelle et très dangereuse. 


Le médecin Virgil Musta, coordinateur de l'Hôpital des maladies infectieuses Victor Babes de Timisoara (ouest), affirme que l'apparition de nombreux nouveaux foyers était la conséquence du non-respect des gestes-barrières : « Nous souhaitons être libres et c'est une bonne chose. C'est très bien de pouvoir nous déplacer à nouveau, mais si nous ne sommes pas responsables et conscients de cette situation, nous verrons, peu à peu, une hausse du nombre des cas et d'autres pays qui voient cette recrudescence en Roumanie bloqueront notre accès sur leur territoire. C'est dommage qu'après trois mois de sacrifices, avec des résultats positifs, nous assistions à une augmentation du nombre des cas sévères et du nombre de décès, une évolution qui détruit en fait tout ce que nous avons bâti jusqu'ici. J'espère pourtant que notre communauté comprendra qu'il est important de respecter les trois règles d'or : le port du masque, la distanciation sociale et l'hygiène des mains, qui en fait ne sont pas des mesures très difficiles et auxquelles nous devrons probablement nous habituer afin d'éviter de contracter le Covid-19 et non seulement, parce que d'autres défis similaires peuvent survenir », a déclaré Virgil Musta. 


Le relâchement est venu trop tôt et cela pourrait nous couter cher, c'est aussi le message des médecins de Brasov, dans le centre du pays, un des comtés les plus touchés ces derniers temps. Ils affirment que la population semble ne pas comprendre l'ampleur du danger que constitue le nouveau coronavirus, ni le fait que la situation est très sérieuse. Andreea Moldovan, directrice médicale de l'Hôpital des maladies infectieuses de cette ville, avertit que les médecins gèrent de plus en plus difficilement le grand nombre de malades, surtout qu'il n'y a plus beaucoup de places dans les hôpitaux de la région pour soigner les malades de Covid-19. Même si dans le cas des enfants les signes cliniques ne sont pas aussi graves et imprédictibles que dans le cas des adultes, certains cas peuvent s'avérer difficiles à traiter et peuvent donner lieu à des séquelles, met en garde Andreea Moldovan. 


Le virus est tout à fait réel, il n'a pas de couleur politique, il ne peut pas être interdit par loi et ne disparaît pas par la simple négation de son existence, a également averti jeudi, le président roumain Klaus Iohannis, qui a appelé de nouveau les Roumains à faire preuve de responsabilité. Pour sa part, le premier ministre Ludovic Orban a demandé aux institutions de contrôle de se mobiliser pour vérifier le respect des mesures de prévention de la propagation du nouveau coronavirus et sanctionner tous ceux qui les ignorent. (Eugen Coroianu)


www.rri.ro
Publicat: 2020-07-10 00:20:00
Vizualizari: 338
TiparesteTipareste