RRI Live!

Écoutez Radio Roumanie Internationale en direct

L’exploitation du pétrole en Roumanie

Aux côtés de « l’or blanc » (le sel) et de « l’or rouge » (le métal proprement-dit), « l’or noir » (le brut ou le pétrole) a été une ressource particulièrement importante du sous-sol de l’espace roumain, source de progrès, mais aussi d’ennuis au fil de l’histoire. Sur le territoire de la Dacie, les gisements de brut qui se trouvaient au nord du Danube ont été exploités dès l’antiquité. En ces temps-là et plusieurs siècles durant, le principal produit obtenu du brut était le mazout, utilisé surtout pour graisser la flèche des chariots, mais aussi pour le traitement médical de certaines affections ou pour fabriquer les torches à éclairer.

L’exploitation du pétrole en Roumanie
L’exploitation du pétrole en Roumanie

, 28.02.2018, 13:43

Les premiers documents qui le mentionnent ont commencé à apparaître depuis le Moyen Age. Les zones où le pétrole est exploité de nos jours en Roumanie y figurent : la Moldavie, dans la région de Bacău, la Valachie, dans le comté de Prahova, aux environs de la ville de Ploieşti. Pour la Valachie, la première mention documentaire du mazout est faite sous le règne du prince Neagoe Basarab en 1517, au sujet d’un village où se trouvait la zone « La Păcuri » (Au Mazout). Quant à la Moldavie, les sources sont encore plus anciennes, affirme Radu Lungu, auteur du livre L’or noir chez les Roumains, publié aux Editions Paideia.

Radu Lungu : « Des preuves documentaires, pas nécessairement d’exploitation, mais qui mentionnent le mazout, apparaissent en Moldavie en 1440. C’est alors qu’un certain village est mentionné, près de la ville de Moineşti, au département de Bacău, où le pétrole continue d’être exploité. Un autre aspect intéressant concernant la Moldavie, c’est que le prince Dimitrie Cantemir, auteur de la Description de la Moldavie de 1716, fait état des sources de mazout de Moineşti, sur la rivière Trotuşul Sărat. Et c’est toujours sur cette rivière que se trouvent les mines de sel de Târgu Ocna. Il se réfère à ces sources de pétrole mélangé à de l’eau, mentionnant qu’il faudrait séparer l’eau du pétrole ; ainsi, le mazout aurait été plus efficace pour l’éclairage, par exemple. »

Ces exploitations, appartenant d’habitude aux boyards, aux monastères, au prince régnant, mais aussi aux paysans francs, étaient assez rudimentaires au Moyen Age, précise Radu Lungu : « L’exploitation se faisait avec des moyens rudimentaires. Là où il n’y avait pas de sources ou de gisements en surface, les gens creusaient des puits. A la fin du XVIIe et au début du XVIIIe siècle, les paysans, mais aussi ceux des cours des boyards, ont commencé à utiliser le pétrole pour l’éclairage avec des torches ou avec des fûts. A l’intérieur des maisons, il était moins utilisé. C’était surtout un éclairage extérieur, dans les cours ou dans les rues. »

L’exploitation rudimentaire et l’utilisation limitée du pétrole allaient se terminer dans la seconde moitié du XIXe, l’année 1857 étant considérée celle de naissance de l’industrie pétrolière roumaine.

Pourquoi cela ? Radu Lungu en sait davantage : «Le fait qu’un des dérivés du pétrole, obtenu par distillation, le pétrole lampant, était approprié pour l’éclairage des villes et des habitations a constitué une découverte. Et dans ce contexte, 1857 est une année intéressante, celle de la création de la première raffinerie ou fabrique de distillation du mazout, dans un quartier de Ploieşti appelé Sf. Dumitru. Un certain M Mehedinţeanu s’est fait cette raffinerie pour distiller le pétrole brut et obtenir du pétrole lampant. Une année auparavant, il avait obtenu l’exclusivité pour approvisionner la capitale en pétrole lampant. En 1857, la ville a commencé à être éclairée au pétrole lampant, et c’était la première ville du monde à être éclairée ainsi. C’est toujours en 1857 que la Roumanie figure dans la première statistique mondiale relative aux exploitations de pétrole, en première position du monde, avec 275 tonnes par an… Ce n’était pas beaucoup, mais la date était importante. »

Après Bucarest, c’est Iaşi qui allait être la ville suivante éclairée au pétrole lampant, en 1858, puis Vienne, en 1859. En Roumanie, l’exploitation industrielle du pétrole s’est développée, en fait, après 1900. Mais il faut savoir que le brut roumain n’a pas été qu’un élément du développement du pays, il a également constitué un enjeu militaire et stratégique pendant les deux guerres mondiales.

Radu Lungu explique : « Au moment où la Roumanie entrait en guerre du côté de l’Entente, en 1916, au mois d’août, les Allemands perdaient toutes les ressources européennes de céréales et de pétrole. Une des priorités du grand Commandement stratégique allemand, c’était de conquérir la Roumanie pour récupérer ces ressources. Et ils l’ont fait. Le 6 décembre, ils étaient en Roumanie et ont exploité ces ressources de décembre 1916 jusqu’en 1918. »

L’Allemagne a manifesté le même intérêt 20 années plus tard, pendant la Deuxième Guerre mondiale. Alliée de l’Allemagne nazie à partir de juin 1941, la Roumanie a subi des pressions pour que toute sa production de brut aille en Allemagne, ce qui est d’ailleurs arrivé à hauteur de 80% pour toute la durée de l’alliance. (Trad. Ligia Mihaiescu)

La Bibliothèque du monastère de Sinaia
L'Encyclopédie de RRI dimanche, 14 juillet 2024

La Bibliothèque du monastère de Sinaia

  Dans l’espace médiéval roumain, l’érudition et tout ce qui était liée à l’enseignement ainsi qu’à l’écriture et à...

La Bibliothèque du monastère de Sinaia
Dimitrie Cantemir, le musicien
L'Encyclopédie de RRI dimanche, 07 juillet 2024

Dimitrie Cantemir, le musicien

Le prince Dimitrie Cantemir a lu et écrit des ouvrages dhistoires, de géographie, de musicologie, de philosophie et de littérature, devenant...

Dimitrie Cantemir, le musicien
Mahalale de poveste sursa foto facebookanasersea
L'Encyclopédie de RRI dimanche, 16 juin 2024

Les « mahalas / faubourgs » Flămânda et Sfânta Ecaterina

Bien qu’avoisinant la Place Unirii, soumise à des démolitions d’immeubles et à des transformations radicales sous le régime communiste, la...

Les « mahalas / faubourgs » Flămânda et Sfânta Ecaterina
Sursa foto: unsplash.com
L'Encyclopédie de RRI dimanche, 09 juin 2024

Gheorghe Marinescu, le père de la neurologie roumaine.

Qui est Gheorghe Marinescu ?   Médecin roumain des plus importants du pays, dont le nom est lié au début de l’étude des maladies...

Gheorghe Marinescu, le père de la neurologie roumaine.
L'Encyclopédie de RRI dimanche, 02 juin 2024

Bains publics, bains privés et stations balnéaires en Roumanie

Depuis les temps les plus reculés de l’histoire, les bains publics ont constitué des lieux complexes, où se mélangeaient l’hygiène, le...

Bains publics, bains privés et stations balnéaires en Roumanie
L'Encyclopédie de RRI dimanche, 26 mai 2024

Les anciens livres religieux roumains

Avant l’apparition de l’imprimerie au milieu du 15e siècle, qui a représenté la révolution la plus importante de l’histoire du livre et de...

Les anciens livres religieux roumains
L'Encyclopédie de RRI dimanche, 12 mai 2024

L’église roumaine de Jéricho

Le monde chrétien s’est toujours beaucoup intéressé à ses lieux saints d’Orient, où il a construit des édifices ouverts aussi bien aux...

L’église roumaine de Jéricho
L'Encyclopédie de RRI dimanche, 05 mai 2024

Les libraires de l’ancien Bucarest : Leon Alcalay

A travers l’histoire, la culture a été non seulement un moyen d’élévation spirituelle, mais aussi une source de changement économique et...

Les libraires de l’ancien Bucarest : Leon Alcalay

Partenaire

Muzeul Național al Țăranului Român Muzeul Național al Țăranului Român
Liga Studentilor Romani din Strainatate - LSRS Liga Studentilor Romani din Strainatate - LSRS
Modernism | The Leading Romanian Art Magazine Online Modernism | The Leading Romanian Art Magazine Online
Institului European din România Institului European din România
Institutul Francez din România – Bucureşti Institutul Francez din România – Bucureşti
Muzeul Național de Artă al României Muzeul Național de Artă al României
Le petit Journal Le petit Journal
Radio Prague International Radio Prague International
Muzeul Național de Istorie a României Muzeul Național de Istorie a României
ARCUB ARCUB
Radio Canada International Radio Canada International
Muzeul Național al Satului „Dimitrie Gusti” Muzeul Național al Satului „Dimitrie Gusti”
SWI swissinfo.ch SWI swissinfo.ch
UBB Radio ONLINE UBB Radio ONLINE
Strona główna - English Section - polskieradio.pl Strona główna - English Section - polskieradio.pl
creart - Centrul de Creație Artă și Tradiție al Municipiului Bucuresti creart - Centrul de Creație Artă și Tradiție al Municipiului Bucuresti
italradio italradio
Institutul Confucius Institutul Confucius
BUCPRESS - știri din Cernăuți BUCPRESS - știri din Cernăuți

Affiliations

Euranet Plus Euranet Plus
AIB | the trade association for international broadcasters AIB | the trade association for international broadcasters
Digital Radio Mondiale Digital Radio Mondiale
News and current affairs from Germany and around the world News and current affairs from Germany and around the world
Comunità radiotelevisiva italofona Comunità radiotelevisiva italofona

Diffuseurs

RADIOCOM RADIOCOM
Zeno Media - The Everything Audio Company Zeno Media - The Everything Audio Company