24.05.2020 (mise à jour)

24.05.2020 (mise à jour) Les rapatriements des Roumains se trouvant à l’étranger se sont poursuivis ce weekend./ Le gouvernement français demande au producteur automobile Renault de ne plus développer ses capacités de production à l’étranger.

Coronavius en Roumanie - En Roumanie, le nombre de décès liés au coronavirus a constamment baissé cette dernière semaine et les personnes guéries ont été plus nombreuses que les nouvelles personnes déclarées contaminées. Sur les 18.000 cas confirmés jusqu'ici en Roumanie, environ 11.400 personnes se sont remises de la Covid-19. Dimanche, un total de 1185  avait été atteint.  La municipalité de Bucarest a lancé une plate-forme en ligne destinée à une campagne gratuite de dépistage du nouveau coronavirus. 11.000 Bucarestois seront testés grâce à cette initiative, en première, des autorités locales. La mairie générale de Bucarest va également démarrer une étude clinique, la semaine prochaine. 10.500 habitants de la capitale, sélectionnés suivant des critères scientifiques, seront invités à se faire tester.Par ailleurs, 15 spécialistes du ministère de la Défense, à savoir 5 médecins, 5 infirmiers et 5 militaires spécialistes de la défense contre les menaces chimiques, biologique, radiologique et nucléaires - se rendront lundi aux Etats - Unis pour aider les autorités de l'Etat d'Alabama à lutter contre la pandémie de coronavirus. Deux semaine durant, cette équipe aidera ses collègues américains et leurs patients et se renseignera sur les méthodes de lutte contre la pandémie mises en place aux Etats-Unis. 



TAROM - A compter de ce mardi, la compagnie aérienne nationale TAROM reprendra les vols vers l'Italie par deux destinations : Rome et Milan. Les courses auront lieu dans des conditions spéciales, dans le respect des normes imposées par les autorités roumaines durant l'état d'alerte. Selon la TAROM, les vols depuis la Roumanie vers l'Italie seront destinés aux ressortissants italiens, aux travailleurs saisonniers ayant des contrats de travail en vigueur et aux personnes travaillant dans le domaine des transports. Depuis l'Italie vers la Roumanie pourront voyager uniquement les ressortissants roumains qui souhaitent rentrer au pays. Un billet aller Bucarest - Rome coutera 208 euros, celui pour Milan -  200 euros.  


Rapatriements - Les rapatriements des Roumains se trouvant à l'étranger se sont poursuivis ce weekend. 125 ressortissants roumains se trouvant sur des navires de croisière aux Philippines et au Mexique et 277 Roumains se trouvant en France et la Grande Bretagne ont été rapatriés ces jours-ci suite aux démarches communes du ministère des Affaires Etrangères de Bucarest, celui des Transports et de l'Intérieur. Selon la diplomatie roumaine, parmi les 140 Roumains rentrés de France, l'on retrouve des étudiants en Erasmus, des personnes dont les contrats de travail ont été résiliés et des touristes en transit venus des Etats-Unis, ainsi que des médecins résidents qui ont fait leur stage en France. Pour ce qui est des 137 Roumains revenus de Grande Bretagne et de l'Irlande du Nord, il s'agit d'étudiants, de personnes hospitalisées, personnes sans-abri et travailleurs saisonniers. De même, les autorités roumaines ont aidé au rapatriement de 4 citoyens étrangers résidents en Roumanie, soit deux Français, un Canadien et un Britannique. Ces rapatriements ont été faits via deux courses aériennes spéciales effectuées par la compagnie nationale aérienne TAROM entre Bucarest et Paris et Bucarest et Londres. Par le même vol Bucarest - Paris, 76 Français se trouvant en Roumanie ont pu rentrer en France. Samedi encore, 92 ressortissants roumains et ouvriers saisonniers ont été rapatriés par un vol spécial depuis l'Allemagne. Samedi encore, 394 ressortissants roumains et 20 citoyens étrangers, membres de leurs familles, sont rentrés en Roumanie. Ils travaillaient en tant que personnels navigant sur des navires de croisière dans la région de l'Amérique du Nord et des Caraïbes. Enfin, le ministère des Affaires étrangères de Bucarest a également annoncé le rapatriement depuis l'Espagne de 162 ressortissants roumains, par un vol Malaga-Bucarest.


Sécheresse - Une sécheresse aussi profonde que celle qui sévit actuellement en Roumanie n'a pas été enregistrée depuis 5 voire 6 décennies, a affirmé le ministre roumain de l'Agriculture, Adrian Oros, lors d'une conférence de presse à Cluj Napoca (centre-ouest). Jusqu'ici 1,4 millions d'hectares de cultures ont été endommagés par la sécheresse. Le ministère de l'Agriculture couvre 70% des assurances, mais les fermiers roumains doivent apprendre à assurer leurs cultures, puisqu'il existe aussi d'autres phénomènes climatiques défavorables ou extrêmes qui peuvent causer des dégâts, tels la grêle, les inondations, le gel, les pluies à verse ou encore les orages, a encore précisé le ministre. 


Renault - Le gouvernement français demande au producteur automobile Renault de ne plus développer ses capacités de production à l'étranger, en échange pour prêt de 5 milliards d'euros, a fait savoir dimanche la ministre français de l'Environnement Elisabeth Borne, citée par Reuters. Antérieurement, le ministre français de l'Economie, Bruno Le Maire, avait averti dans une interview pour Le Figaro que le groupe Renault faisait des efforts pour survivre dans le contexte de la crise économique engendrée par la pandémie de coronavirus. A noter que le Groupe Renault détient en Roumanie les usines de Dacia, dont la principale automobile, Logan, est devenue un joueur important sur le marché automobile européen. 


Météo - Dans les 24 prochaines heures il fera toujours assez frais pour cette période de l'année. Les maximal iront de 14 à 23 degrés. On attend de la pluie sur le sud et le nord-est. 




www.rri.ro
Publicat: 2020-05-24 19:16:00
Vizualizari: 389
TiparesteTipareste