RRI Live!

Écoutez Radio Roumanie Internationale en direct

Annonces et sites de rencontre


En temps de crise — et non seulement -, dans un monde où de plus en plus le temps nous échappe, on peut se demander si dans nos programmes si chargés il y a encore de la place pour les rencontres sentimentales. La réponse est affirmative. Pour cela, on a toujours le temps — et, même plus que jamais, dirait-on, à en juger d’après le succès des agences et des sites de rencontres. C’est comme si, pour eux, la récession économique n’existait pas. Ainsi, en 2010, lorsque la crise battait son plein, un nouveau système de rencontres romantiques a été introduit en Roumanie : le speed-dating(rencontres rapides ou express).

Annonces et sites de rencontre
Annonces et sites de rencontre

, 16.01.2013, 14:31



Simona State, fondatrice de la première agence de ce genre en Roumanie, explique: « Ce sont des rencontres auxquelles sont invités — en nombre égal — des jeunes gens et de jeunes femmes. Ils se parlent pendant 7 minutes, au bout desquelles ils décident s’ils souhaitent se rencontrer de nouveau, s’ils se trouvent sympathiques et veulent échanger leurs numéros de téléphone et adresses par notre intermédiaire. Cela peut sembler difficile, au premier abord. Pourtant, il a été scientifiquement prouvé qu’il suffit de 30 secondes pour se faire une idée d’une personne que l’on rencontre pour la première fois. Et pour se rendre compte si on souhaite la rencontrer de nouveau, on n’a pas besoin de plus de 7 minutes. Il ne s’agit pas d’entamer tout de suite une relation ».







D’ailleurs, Simona State ne se considère pas la patronne d’une agence de rencontres, mais plutôt d’un réseau social offline. Les gens arrivent à se connaître, à s’amuser, à lier des amitiés et peut-être même des relations amoureuses. Une centaine de relations nouées et un mariage conclu — c’est le bilan de cette agence de rencontres express. La moyenne d’âge des clients est de 35 ans. Pourtant, à cette modalité ont recours aussi bien des jeunes ayant à peine dépassé la vingtaine que des personnes de plus de 55 ans. Les rencontres ont lieu dans deux cafés du centre historique de la ville de Bucarest. Pour ceux qui s’y rendent, la vitesse de déroulement de ces rencontres n’a rien d’étonnant, car ils sont tous des gens dont le programme est très chargé et qui sont donc habitués à tout faire vite.


Simona State : « Il y a évidemment aussi des personnes timides, pourtant la plupart de nos clients sont des gens très dynamiques et bien ancrés dans la vie professionnelle. Or, le plus souvent ils décident très vite qu’il est plus facile pour eux de rencontrer quelqu’un par notre intermédiaire. Nous organisons ces rencontres après avoir opéré une sélection, en fonction de certains critères. Les gens s’y rendent à un certain moment de la journée et rencontrent d’autres personnes dans un laps de temps très bref. Ceux qui sont très occupés — et ils en sont nombreux — économisent ainsi beaucoup de temps ».


A noter également l’apparition des agences de rencontre spécialisées dans le milieu corporatiste. Dans ce cas, les clients sont des employés des compagnies multinationales, donc des personnes qui partagent les mêmes habitudes, mécontentements et aspirations. Bien qu’ils passent beaucoup de temps au travail, ces gens-là préfèrent le contact direct par le biais des rencontres express à celui virtuel.


Simona State précise: «Nous amenons les gens ensemble. C’est là notre principal objectif. Les critères permettent une compatibilité minime entre les gens que nous mettons en contact. Les rencontres sont face à face, et non pas virtuelles. En Roumanie, pendant pas mal d’années, on privilégiait les rencontres en ligne sur certains sites. A présent, on ressent le besoin des rencontres directes, vu que les gens passent beaucoup de temps au bureau ou chez eux, sur Facebook. La communication authentique fait défaut. C’est cet aspect que nous avons voulu changer, en facilitant l’interaction réelle. Ce type de rencontre tout à fait naturelle commence à gagner du terrain ».


Malgré la nouveauté du concept des rencontres express, les sociétés qui le mettent en place ne ressentent pas les effets de la crise. Il en va de même aussi pour les agences de rencontres classiques qui se portent elles aussi plutôt bien. Daniela Bogdan, directrice d’une agence de rencontres estime que malgré les rendez-vous échoués, les gens n’abandonnent pas la recherche de l’âme sœur: « Peu de personnes réussissent du premier coup. Beaucoup de gens ont besoin de deux, trois relations avant de trouver la personne qu’il leur faut. En fait, toutes ces expériences sont un excellent exercice quand il s’agit de connaître les gens. C’est grâce à elles que nous évoluons. Il s’agit d’une vie à vivre ensemble, mais pas mal de fois, les gens se trompent et ont donc besoin de refaire leur vie. Une agence donne la possibilité aux gens de faire la connaissance du partenaire idéal. Et la vie n’est pas toujours très généreuse de ce point de vue. Métro boulot dodo — nous ne donne pas la chance d’entrer en relation avec beaucoup de personnes » .


Bien qu’Internet s’avère très utile, Daniela Bogdan encourage les rencontres directes : « Nous nous proposons d’amener les gens face à face, car parfois un regard vaut mille mots. On organise le rendez-vous au moment où les deux personnes en question ont témoigné de l’intérêt pour le profil de l’autre. Ce sont eux qui ont fait la sélection. Les mettre en contact direct c’est plus important que de perdre du temps sur les réseaux de socialisation. C’est beaucoup plus simple de choisir quelqu’un avec qui vous avez sympathisé d’emblée, dès la vue de sa photo, ou encore après avoir lu ce qu’il a écrit sur lui-même, sur ses aspirations ».


Bref, bien qu’il facilite le choix du partenaire idéal, Internet ne peut pas remplacer l’approche réelle et l’intimité. (trad.: Alexandra Pop, Dominique)

Foto: f
Société mercredi, 22 mai 2024

La société civile soutient l’enseignement public

Il y a des personnes en Roumanie qui refusent d’assister impuissantes au spectacle de l’incompétence de la puissance publique dans un domaine...

La société civile soutient l’enseignement public
Carmen Uscatu și Oana Gheorghiu (sursa foto: Facebook /
Société mercredi, 15 mai 2024

Un nouvel hôpital pour sauver la vie des enfants roumains

Une nouveauté absolue en Roumanie   L’hôpital « Dăruiește Viață », « Don de vie » en français, de Bucarest est entré en...

Un nouvel hôpital pour sauver la vie des enfants roumains
Art Battle Bucharest
Société mercredi, 08 mai 2024

Art Battle Bucharest

La galerie alternative „Cellule d’art” organise ce printemps, dans le Palais Bragadiru la compétition de peinture live „Art Battle...

Art Battle Bucharest
L’association Caravane des médecins
Société mercredi, 01 mai 2024

L’association Caravane des médecins

Les inégalités importantes entre les zones rurales et urbaines en Roumanie se retrouvent notamment dans l’accès à la médecine. Par exemple, 53...

L’association Caravane des médecins
Société mercredi, 24 avril 2024

L’obésité en Roumanie

Chaque année au début du printemps se déroule la Journée mondiale de l’obésité, destinée à attirer l’attention sur cette maladie de plus...

L’obésité en Roumanie
Société mercredi, 17 avril 2024

La jeunesse roumaine en période électorale

23 % des jeunes prêts à voter pour un parti autoritaire   Dans le contexte électoral de cette année 2024 qui va voir se dérouler les...

La jeunesse roumaine en période électorale
Société mardi, 09 avril 2024

Les enfants et la guerre

L’association Sauvez les enfants, Salvati copii en roumain, a réalisé une étude sur le ressenti des enfants ukrainiens réfugiés en Roumanie,...

Les enfants et la guerre
Société mardi, 02 avril 2024

La démocratie, en déclin

Rapport sur l’état de la démocratie   Trois ONGs – le centre de ressources pour la participation publique, ActiveWatch et...

La démocratie, en déclin

Partenaire

Muzeul Național al Țăranului Român Muzeul Național al Țăranului Român
Liga Studentilor Romani din Strainatate - LSRS Liga Studentilor Romani din Strainatate - LSRS
Modernism | The Leading Romanian Art Magazine Online Modernism | The Leading Romanian Art Magazine Online
Institului European din România Institului European din România
Institutul Francez din România – Bucureşti Institutul Francez din România – Bucureşti
Muzeul Național de Artă al României Muzeul Național de Artă al României
Le petit Journal Le petit Journal
Radio Prague International Radio Prague International
Muzeul Național de Istorie a României Muzeul Național de Istorie a României
ARCUB ARCUB
Radio Canada International Radio Canada International
Muzeul Național al Satului „Dimitrie Gusti” Muzeul Național al Satului „Dimitrie Gusti”
SWI swissinfo.ch SWI swissinfo.ch
UBB Radio ONLINE UBB Radio ONLINE
Strona główna - English Section - polskieradio.pl Strona główna - English Section - polskieradio.pl
creart - Centrul de Creație Artă și Tradiție al Municipiului Bucuresti creart - Centrul de Creație Artă și Tradiție al Municipiului Bucuresti
italradio italradio
Institutul Confucius Institutul Confucius
BUCPRESS - știri din Cernăuți BUCPRESS - știri din Cernăuți

Affiliations

Euranet Plus Euranet Plus
AIB | the trade association for international broadcasters AIB | the trade association for international broadcasters
Digital Radio Mondiale Digital Radio Mondiale
News and current affairs from Germany and around the world News and current affairs from Germany and around the world
Comunità radiotelevisiva italofona Comunità radiotelevisiva italofona

Diffuseurs

RADIOCOM RADIOCOM
Zeno Media - The Everything Audio Company Zeno Media - The Everything Audio Company