RRI Live!

Écoutez Radio Roumanie Internationale en direct

Le Palais Stirbey


Situé à 20 km au Nord de Bucarest, à proximité de Buftea, chef-lieu du comté d’Ilfov, le domaine Ştirbey est devenu un lieu de détente très apprécié ces dernières années. L’histoire du palais et du domaine est pleine d’événements spectaculaires.

Le Palais Stirbey
Le Palais Stirbey

, 01.02.2013, 14:44


Corina Toma, directrice des relations publiques au Palais Ştirbey de Buftea, résume l’histoire de cet endroit: « La construction du palais a été entamée par le prince régnant Barbu Ştirbey, voïvode de Valachie, en 1855, et a été finalisée en 1863. En 1916, il devient le refuge de guerre de la reine Marie, épouse du roi Ferdinand Ier, et de ses enfants. Durant la première guerre mondiale, en 1917, le palais est réquisitionné par l’armée allemande, qui avait partiellement occupé le royaume de Roumanie. Un an plus tard, c’est là, dans une salle du rez-de-chaussée, qu’a été négociée le traité de paix de Buftea, également appelée la paix de la honte, et signé le 5/18 mars 1918, par lequel la Roumanie perdait la Dobroudja et les versants des Carpates. La période la plus florissante de l’histoire de ce palais a été celle du Prince blanc, comme on appelait Barbu Alexandru Ştirbey. Homme politique très important, président du Conseil des ministres, nommé ministre par intérim aux Finances et aux Affaires étrangères, membre d’honneur de l’Académie roumaine, il a également été administrateur des Domaines de la couronne, président des conseils d’administration de plusieurs grandes banques, sociétés et entreprises. Barbu Ştirbey était le possesseur d’une fortune fabuleuse, parmi les plus grandes de Roumanie. Il a créé, près du parc du Palais, une fabrique de conserves, une pépinière de vigne américaine, une crémerie et un moulin. En 1902, une fabrique de coton médical et de pansements allait compléter ce patrimoine. Il est le premier à avoir introduit la culture du coton et du riz en Valachie. »


Le surnom de Prince blanc, il le tenait de la reine Marie lorsqu’elle n’était que princesse héritière. La future reine l’a connu en 1907 et l’a appelé ainsi à cause de sa tenue typiquement britannique, son élégance, sa distinction et sa discrétion. La relation proche entre la reine et le neveu du prince régnant Barbu Ştirbey a suscité de nombreuses anecdotes et commentaires au long des années. La reine venait fréquemment en visite à Buftea, elle y passait parfois la nuit, et était, semble-t-il, amie avec Nadejda, l’épouse du prince Barbu Ştirbey. La reine Marie aimait beaucoup le domaine Ştirbey et on lui doit de magnifiques descriptions de cet endroit.


Corina Toma nous parle du palais au présent: « Le Palais Ştirbey est un des exemples d’architecture romantique de Roumanie les plus éloquents. La résidence de la famille Ştirbey est au centre du domaine, entourée d’un parc aux arbres séculaires. Les influences gothiques sont visibles aussi — si elles sont présentes à l’extérieur, à l’intérieur elles sont très nuancées, avec des accents décoratifs. Au rez-de-chaussée, dans le salon central, on peut voir des fenêtres et des portes aux cadres d’origine en chêne massif, aux décorations gothiques, aux poutres en bois peint, avec une cheminée en marbre de Carrare, et aussi des murs à lambris en bois et à l’ornementation classique. »


Sur le domaine on peut admirer la Chapelle de la Trinité, où se trouve le caveau de la famille Ştirbey. Construite à la fin du XIXe, en style éclectique, l’église est peinte à l’intérieur par Gheorghe Tătărăscu, un peintre roumain renommé. Après l’installation du régime communiste, une partie du domaine a figuré au patrimoine des Studios de cinéma de Buftea, et le palais proprement-dit est devenu établissement de protocole du régime communiste. Sa première restauration remonte à 1959. Avant la première Guerre mondiale et dans l’entre-deux-guerres, le Palais Ştirbey avait accueilli des écrivains importants, tels Ioan Slavici et Vasile Alecsandri, et des hommes politiques comme Titu Maiorescu et Petre Carp ; après 1948, les célébrités ont continué à visiter le domaine.


Corina Toma:« En 1959, Nikita Khrouchtchev y a été logé. Il avait été invité par Gheorghe Gheorghiu-Dej et c’est alors que la décision de retrait des troupes soviétiques de Roumanie a été prise. L’écrivain Mihail Sadoveanu aimait y venir pour aller à la pêche. Nicolae Ceauşescu n’a pas été un admirateur du palais, il n’est jamais venu passer la nuit ici. Pourtant, on avait construit sur le domaine Ştirbey une ferme qui fournissait les légumes pour les repas du couple Ceausescu. »


Après 1990, le domaine est passé sous la tutelle du ministère de la Culture, puis à la Régie d’administration du patrimoine du protocole de l’Etat. En 2007, une compagnie privée l’a racheté aux héritiers et maintenant il est ouvert comme restaurant et complexe touristique. Celui-ci s’étend sur 24 ha, comprenant le palais proprement-dit, la Chapelle de la Trinité, la grande salle d’événements, dite de la Reine Marie, le Pavillon du Prince Ştirbey, le Pavillon d’été Princesse Nadejda, une pelouse pouvant accueillir jusqu’à 15.000 personnes, la tour d’eau bâtie en 1920 d’après les plans du célèbre ingénieur Anghel Saligny et un lac artificiel… (trad.: Ligia Mihaiescu)

Green Adventure foto facebookGreenAdventureRO
Visitez la Roumanie vendredi, 24 mai 2024

De delta de la rivière Argeş

Un delta en miniature   Aujourd’hui, nous vous convions à une excursion dans le delta de la rivière Argeş, à seulement 25 km de...

De delta de la rivière Argeş
Sursa foto: fb.com / Grădina Botanică
Visitez la Roumanie vendredi, 17 mai 2024

Le jardin Botanique « A. Borza” de Cluj-Napoca

Aujourd’hui, comme il fait de plus en plus beau, nous avons choisi de profiter du printemps en visitant l’un des jardins botaniques les...

Le jardin Botanique « A. Borza” de Cluj-Napoca
Cazanele Dunarii foto Stefan Baciu RRI
Visitez la Roumanie vendredi, 10 mai 2024

Les « chaudières » du Danube

Situées dans le sud-ouest de la Roumanie, les « Chaudières du Danube » représentent la partie la plus spectaculaire du cours du fleuve, depuis...

Les « chaudières » du Danube
foto: Radio Romania Internazionale
Visitez la Roumanie vendredi, 03 mai 2024

Début de saison sur le littoral de la mer Noire

Un pont entre la Fête du Travail et la Pâque orthodoxe   Des dizaines de milliers de touristes sont attendus sur le littoral de la Mer Noire...

Début de saison sur le littoral de la mer Noire
Visitez la Roumanie vendredi, 26 avril 2024

Târgu Mureș

Târgu Mureș, 10e place du classement des meilleures destinations de Roumanie   Aujourd’hui, nous clôturons notre série sur les...

Târgu Mureș
Visitez la Roumanie vendredi, 19 avril 2024

La chasse aux truffes en Bucovine

Peu importe la saison, la Bucovine reste une destination de vacances très prisée des Roumains et des touristes étrangers.   Célèbre pour...

La chasse aux truffes en Bucovine
Visitez la Roumanie mardi, 09 avril 2024

Les citadelles daces des monts d’Orăştie

  Sarmizegetusa Regia, à la 8e place des destinations roumaines recommandées par le Club de Presse FIJET    Nous continuons la...

Les citadelles daces des monts d’Orăştie
Visitez la Roumanie mardi, 02 avril 2024

Visiter la ville de Iasi

Iasi, ancienne capitale de Moldavie Nous continuons aujourd’hui la présentation des destinations classées dans le « Top 10 Destinations...

Visiter la ville de Iasi

Partenaire

Muzeul Național al Țăranului Român Muzeul Național al Țăranului Român
Liga Studentilor Romani din Strainatate - LSRS Liga Studentilor Romani din Strainatate - LSRS
Modernism | The Leading Romanian Art Magazine Online Modernism | The Leading Romanian Art Magazine Online
Institului European din România Institului European din România
Institutul Francez din România – Bucureşti Institutul Francez din România – Bucureşti
Muzeul Național de Artă al României Muzeul Național de Artă al României
Le petit Journal Le petit Journal
Radio Prague International Radio Prague International
Muzeul Național de Istorie a României Muzeul Național de Istorie a României
ARCUB ARCUB
Radio Canada International Radio Canada International
Muzeul Național al Satului „Dimitrie Gusti” Muzeul Național al Satului „Dimitrie Gusti”
SWI swissinfo.ch SWI swissinfo.ch
UBB Radio ONLINE UBB Radio ONLINE
Strona główna - English Section - polskieradio.pl Strona główna - English Section - polskieradio.pl
creart - Centrul de Creație Artă și Tradiție al Municipiului Bucuresti creart - Centrul de Creație Artă și Tradiție al Municipiului Bucuresti
italradio italradio
Institutul Confucius Institutul Confucius
BUCPRESS - știri din Cernăuți BUCPRESS - știri din Cernăuți

Affiliations

Euranet Plus Euranet Plus
AIB | the trade association for international broadcasters AIB | the trade association for international broadcasters
Digital Radio Mondiale Digital Radio Mondiale
News and current affairs from Germany and around the world News and current affairs from Germany and around the world
Comunità radiotelevisiva italofona Comunità radiotelevisiva italofona

Diffuseurs

RADIOCOM RADIOCOM
Zeno Media - The Everything Audio Company Zeno Media - The Everything Audio Company