15.06.2016 (mise à jour)

15.06.2016 (mise à jour) Roumanie-Suisse, match nul à l'Euro 2016 / Bucarest et Sofia demanderont aux pays alliés de créer une flotte permanente de l’OTAN en mer Noire

Coopération – L’intérêt de la Roumanie d’adhérer à l’espace Schengen reste inchangé et Bucarest poursuivra les démarches de renforcement des parties des frontières extérieures de l’UE qui lui reviennent, a affirmé mercredi le président roumain Klaus Iohannis à l’issue d’une entrevue, à Sofia, avec son homologue bulgare, Rosen Plevneliev. A son tour, celui-ci a appelé tous les Etats communautaires à mieux coopérer afin que le projet de l’espace sans passeports ne subisse pas d’altérations. Les deux hommes ont, par ailleurs, évoqué l’amélioration de la coopération économique et commerciale bilatérale, le partenariat de la Bulgarie et de la Roumanie au sein de l’UE et l’OTAN ou encore la situation en Europe du Sud-Est, sur la toile de fond des risques sécuritaires et de la pression migratoire. A noter que la Roumanie est le 3e partenaire commercial européen de la Bulgarie.

 

OTAN – Le président bulgare, Rosen Plevneliev, a annoncé que son pays participera avec des militaires à la constitution de la prochaine brigade multinationale de l’OTAN, qui sera stationnée en Roumanie. Dans le même temps, le chef de l’Etat roumain, Klaus Iohannis, a précisé qu’au prochain sommet de l’OTAN, à Varsovie,  Bucarest et Sofia demanderont aux pays alliés de créer une flotte permanente de l’organisation en mer Noire. Par cette initiative, « nous ne souhaitons ni revenir à la guerre froide ni laisser penser que nous nous préparons à attaquer quiconque. Nous souhaitons juste assurer notre défense et montrer que nous sommes présents dans la région », a indiqué le président roumain.

 

Abus de fonction – La Cour constitutionnelle roumaine a partiellement donné raison, mercredi, aux contestataires d’un article du Code Pénal réglementant l’abus de fonction, qui arguaient du caractère non-constitutionnel et ambigu du texte. La définition de l’abus de fonction change désormais. Il ne s’agit plus d’un « agissement défectueux » d’un fonctionnaire public, mais d’un « agissement violant la loi », a statué la Cour constitutionnelle. Celle-ci a par ailleurs rejeté toutes les autres requêtes visant le caractère non-constitutionnel de textes de loi qui servent de fondement à l’activité du Parquet anti-corruption. Parmi les signataires de ces saisines comptent d’anciens ministres et une ancienne cheffe du parquet anti-mafia qui figurent sur la liste des personnes accusées d’abus de fonction. La procureure en chef de la Direction nationale anticorruption, Laura Codruta Kovesi, avait attiré l’attention sur le fait que si l’abus de fonction n’était plus incriminé il serait impossible de récupérer les préjudices causés en commentant cette infraction. L’année dernière, ces préjudices se sont montés à 620 millions d’euros. A présent, plus de 40% des dossiers de corruption portent sur des abus de fonction.

 

Foot – L’équipe nationale de Roumanie a fait match nul mercredi, à Paris, avec la sélection suisse, 1-1, dans le cadre de la poule A de l’Euro 2016 de foot. C’est la deuxième partie pour les Roumains  après s’être inclinés devant la France, 2 buts à 1, vendredi dernier, lors du match d’inauguration de la compétition. Samedi la Suisse, elle, s’est imposée face à l’Albanie. Les derniers matchs du groupe sont prévus dimanche, lorsque la Roumanie jouera contre l’Albanie et la France contre la Suisse.


www.rri.ro
Publicat: 2016-06-15 19:07:00
Vizualizari: 283
TiparesteTipareste