Les projets de Cristian Şofron...

les projets de cristian Şofron... ... le nouveau manager du théâtre Odeon de Bucarest.

Après plus d'une décennie à la tête du Théâtre Odeon de Bucarest, la célèbre actrice roumaine Dorina Lazar a été remplacée en début d'année par son confrère Cristian Şofron, ancien directeur, cinq années durant, du Centre culturel pour l'UNESCO « Nicolae Balcescu ». 


Au début de son mandat, Cristian Şofron se dit désireux d'assurer une plus grande visibilité de l'institution qu'il dirige à l'étranger: « Ce que j'aimerais bien faire pour le Théâtre Odeon, c'est que tout ce que l'on y produit - spectacles ou autres événements -, atteigne un niveau d'excellence. Odeon figure parmi les théâtres roumains les plus importants de Roumanie et moi j'aimerais qu'il rejoigne la liste des meilleurs théâtres d'Europe et pourquoi pas, du monde entier. La troupe d'Odeon a déjà pas mal voyagé. Mais je crois que le temps est venu qu'elle participe aux festivals vraiment importants de Roumanie et d'ailleurs et du coup, je compte faire venir à Bucarest de grands noms dans le domaine du théâtre pour évaluer notre travail. Ce n'est pas un projet à mettre en place d'ici quelques mois. Pourtant, je suis sûr et certain que petit à petit, notre théâtre finira par occuper sa place sur la scène internationale. »


Selon Cristian Şofron, sa part de gloire, le Théâtre Odeon - la doit également aux metteurs en scène invités à monter leurs spectacles. Ce sera le cas d'Alexandru Dabija et de sa production « L'histoire d'un inconnu », d'après «Les Contes» de Tchékhov. On ne saurait s'étonner de voir le nom d'Alexandru Dabija à l'affiche de la prochaine saison théâtrale d'Odeon. Véritable chouchou de cette institution qu'il a dirigée lui-même entre 1991 et 1994 et entre 1996 et 2002, Dabija est un des metteurs en scène les plus connus de Roumanie. 


Dans les mois à venir, Dragoş Galgoţiu, metteur en scène sous contrat au Théâtre Odeon, va monter la pièce « Hamlet » de Shakespeare. Les plus jeunes metteurs en scène Andrei et Andreea Grosu, fondateurs du théâtre indépendant Unteatru(Unthéâtre), reviennent à Odeon pour réaliser le spectacle « Jouons aux vacances », de Mihail Sebastian. Avant la fin de cette saison théâtrale, dans le cadre du projet européen « Fabulamundi. Playwriting Europe », Zoltan Balazs, metteur en scène et manager du théâtre indépendant Maladype de Budapest, sera invité à monter la pièce « Gardenia », qui porte la signature de Elżbieta Chowaniec, jeune dramaturge de Pologne. 


Cristian Şofron a d'autres projets aussi pour le théâtre qu'il dirige. La Galerie Odeon en est un. : « Il existe, dans notre théâtre, un espace destiné aux expositions. Je voudrais faire en sorte que cette galerie soit visitable à longueur de journée, car il serait dommage qu'elle soit disponible uniquement aux 100-120 spectateurs qui viennent voir les spectacles à la Salle Studio. Nous avons plusieurs projets à l'intention des jeunes spectateurs. Par exemple, leur faire visiter notre théâtre pendant que l'on monte les décors, pour voir le travail en coulisses ou bien leur permettre d'assister aux répétitions des comédiens, avant le spectacle. Un projet tout récent, baptisé pour l'instant "La soirée du jeune créateur", est celui grâce auquel l'Université nationale d'art dramatique et cinématographie pourra présenter ses meilleurs spectacles sur la scène du Théâtre Odeon. »


Le chorégraphe Răzvan Mazilu, depuis peu metteur en scène aussi, est un artiste très apprécié pour sa contribution à l'essor en Roumanie des spectacles de théâtre dansé et de music-hall, ainsi que pour son appui aux jeunes chorégraphes. Comme chaque année, il organisera un Gala de la danse, le 29 avril, date à laquelle on célèbre la Journée internationale de la danse. Il envisage également de réaliser un spectacle sur la vie de l'actrice Judy Garland.


Inauguré vers la fin de 1911, l'édifice qui abrite le Théâtre Odeon de Bucarest, situé Avenue de la Victoire, près de l'Université, est un véritable joyau d'architecture et une des attractions touristiques les plus importantes de la capitale roumaine. A noter aussi que c'est l'unique théâtre à l'italienne d'Europe qui possède un plafond glissant. Suivant les plans originels de 1911, le bâtiment a été complètement refait à l'extérieur, consolidé et embelli. 


Le Théâtre Odeon peut accueillir des spectateurs étrangers aussi, pour lesquels l'interprétation est assurée, précise le directeur Cristian Şofron: « Le théâtre Odeon étant équipé de tout ce qu'il faut pour l'interprétation en anglais de la quasi-totalité des spectacles, nous attendons aussi des spectateurs venus d'autres pays. Nous pensons même proposer aux agences de voyage de concevoir des paquets touristiques complets à l'intention des visiteurs étrangers, qui incluent aussi un évènement culturel, un spectacle de théâtre... Je suis persuadé que les voyagistes seront réceptifs à une telle proposition. »


Une des premières initiatives du nouveau directeur du Théâtre Odeon a été celle d'agrandir la troupe, en embauchant aussi bien des jeunes comédiens que des artistes consacrés, tels Adrian Titieni et Andi Vasluianu, connus à l'étranger aussi grâce aux rôles qu'ils ont interprétés dans des films.  (Trad. Ioana Stancescu, Mariana Tudose)


www.rri.ro
Publicat: 2018-07-28 10:39:00
Vizualizari: 461
TiparesteTipareste