RRI Live!

Écoutez Radio Roumanie Internationale en direct

La Foire du livre de Londres

Trente-cinq ans après la Révolution roumaine, l’Institut culturel roumain a célébré la liberté sous toutes ses formes à la plus récente édition du à la Foire du livre de Londres, la London Book Fair.

targul-de-carte-de-la-Londra-sursa-ICR
targul-de-carte-de-la-Londra-sursa-ICR

, 15.04.2024, 13:29

Exprimée de manière synthétique par le générique/motto « Vocile libertății / Voices of Freedom » (Les Voix de la liberté), la participation de la Roumanie à l’édition 2024 de la Foire du livre de Londres – un des plus grands événements ouverts aux professionnels du domaine littéraire –a mis en exergue toutes les générations d’écrivains autochtones qui ont créé en parfaite liberté de la parole. L’ICR a préparé un paquet qui a inclus lancements de livre, conférences et spectacles de spokenword, qui ont eu lieu sur le stand de l’Institut aménagé dans l’enceinte de la Foire du livre, au siège de l’ICR de la capitale britannique, à la bibliothèque Barbican et à Conway Hall.

 

Eli Bădică, initiatrice et coordinatrice de la collection de littérature roumaine contemporaine « n’autor » du Groupe éditorial Nemira, a donné des détails sur la présence roumaine à la foire de Londres. « Il est certain qu’une telle foire est aussi ouverte au grand public, mais il n’y a pas de vente de livres. Elle ne ressemble pas à celles de Roumanie et leur programmation d’événements et de lancements de livres ; la foire de Londres est surtout dédiée aux agents littéraires, aux éditeurs, manageurs culturels, traducteurs, aux réseaux littéraires et commerciaux. C’est une foire importante pour moi et pour mes collègues de cette industrie, c’est la deuxième foire dans le monde, derrière celle de Frankfort, et c’est la raison de leur positionnement stratégique au printemps et en automne, puisque d’habitude on y achète les droits de traduction. Pour revenir à la participation de la Roumanie à Londres cette année, je dois dire qu’une partie des événements ont eu lieu au siège de l’ICR de la capitale britannique et deux autres ont été accueillis par des bibliothèques absolument splendides. Nous y avons assisté à des échanges très intéressants entre écrivains roumains, critiques littéraires et manageurs culturel, il y a également eu la présentation des quelques traductions en anglais de la littérature roumaine. Et là, l’on a encore une fois rappelé le fait que les traductions ne représentent que 3% du marché du livre anglo-saxon. C’est vous dire combien difficile est la mission de ces éditeurs de trouver des maisons d’éditions qui acceptent de publier des écrivains roumains sur ce marché du livre dominé par l’anglais. Moi-mêmej’ai rencontré à Londres des traducteurs, des éditeurs et des agents littéraires vraiment intéressés par les œuvres des écrivains roumains. Peu de gens savent qu’en règle générale, dans cet espace linguistique, les plans éditoriaux misent sur très peu d’écrivains de l’Est, parfois ce n’est qu’un seul par année éditoriale. Vous comprenez donc qu’il faut essayer de convaincre l’éditeur, le traducteur ou l’agent littéraire que l’écrivain est-européen à publier mérite d’êtreun auteur roumain. »

 

La participation de la Roumanie

La participation de la Roumanie à l’édition 2024 de la Foire londonienne  du livre a débuté par un événement consacré aux autrices roumaines et britanniques. Elena Vlădăreanu, initiatrice et coordinatrice du Prix « Sofia Nădejde » de littérature féminine contemporaine, a été présente à ce débat. Ecoutons ses impressions:

« Une des écrivaines participantes à cet échange a été Alina Purcaru. Elle et Paula Erizanu coordonnent l’anthologie en trois volumes « Un Siècle de poésie roumaine écrite par des femmes », publiée par la maison d’édition Cartier. L’anthologie est très importante car Alina et Paula ont réussi à ramener dans l’actualité des autrices inconnues d’un très grand nombre de gens. Ce même débat a aussi bénéficié de la présence de deux écrivaines et philosophes britanniques particulièrement intéressantes, SuzannahLipscombet Hannah Dawson. Suzannah Lipscomb, spécialiste en histoire, a récemment créé un prix de littérature non-fiction, qui vient s’ajouter au prix de littérature de fiction qui existe au Royaume Uni. Le prix dont elle est l’initiatrice s’appelle Women’s Prize for Non-Fiction. Au débat organisé par l’ICR de Londres, Suzannah Lipscomb a raconté que l’idée du prix lui était venue en voyant que le milieu académique se rapportait surtout aux textes et aux études écrits par des hommes. Elle a ainsi voulu mettre en valeur les textes de non-fiction produits par des femmes, d’où le prix qui sera accordé pour la première fois cette année. A son tour, Hannah Dawson, spécialiste de l’histoire du langage, vient de publier aux Editions Penguin l’anthologie« The Penguin Book of Feminist Writing », fruit de ses recherches consacrées à plus de cent ans de littérature écrite par des femmes. Son intérêt principal a porté sur des thématiques féministes abordées par des textes jusqu’alors inconnus. Et elle a été surprise de trouver des textes très anciens, vieux même de plus d’un siècle, qui traitaient d’une manière parfaitement contemporaine des thématiques féministes, telles que l’égalité, le droit à l’éducation, le statut social des femmes, les relations familiales et sociales. »

 

Mădălina Căuneac, Liliana Corobca, Cosmin Perța, Florentin Popa, Maria Stadnicka, Matei Vișniec, Marius Chivu, Bogdan Crețu, Alex Ciorogarși Susan Curtis, Iulian Morar, Gabi Reigh et Milena Deleva complètent la liste des participants aux événements organisés parl’ICR de Londres à la Foire du livre de la capitale britannique. (Trad. Ileana Ţăroi)

 

 

„Galeria terapiilor” pentru copiii cu nevoi speciale
Espace Culture samedi, 25 mai 2024

« La Galerie des thérapies »

Nous sommes à Brasov, dans le centre de la Roumanie, pour découvrir un événement pas comme les autres, censé attirer l’attention sur les...

« La Galerie des thérapies »
Le musée de Sighişoara
Espace Culture samedi, 18 mai 2024

Le musée de Sighişoara

Sighișoara est une des villes de Roumanie à avoir réussi à préserver un centre-ville médiéval attractif. Son nom est lié à celui du prince...

Le musée de Sighişoara
Filmul „Horia”, debutul în lungmetraj al regizoarei Ana-Maria Comănescu
Espace Culture samedi, 11 mai 2024

« Horia » – premier long-métrage d’Ana-Maria Comănescu

« Horia », premier long-métrage de la réalisatrice roumaine Ana-Maria Comănescu « Horia », premier long-métrage de la réalisatrice roumaine...

« Horia » – premier long-métrage d’Ana-Maria Comănescu
expo Eugen Raportoru
Espace Culture samedi, 04 mai 2024

L’exposition installation « Résurrection » de l’artiste Eugen Raportoru

Cette année, durant les mois d’avril et de mai, marqués par les fêtes pascales catholiques et orthodoxes, la Galerie d’art CREART de Bucarest...

L’exposition installation « Résurrection » de l’artiste Eugen Raportoru
Espace Culture samedi, 20 avril 2024

« Le Cas de l’ingénieur Ursu » – un documentaire sur la quête de la justice

Gheorghe Ursu a été tué dans les cellules de la Securitate (l’ancienne police politique communiste) après avoir contesté la décision de...

« Le Cas de l’ingénieur Ursu » – un documentaire sur la quête de la justice
Espace Culture samedi, 30 mars 2024

Femmes et maternité dans la préhistoire

A la découverte des représentations de la féminité dans l’art préhistorique Le mois de mars célèbre le printemps et rend hommage à la...

Femmes et maternité dans la préhistoire
Espace Culture samedi, 23 mars 2024

Le documentaire « Amar», primé à Astra Film Festival

Passer de derrières les barreaux à derrière la caméra  Le documentaire « Amar» de Diana Gavra a remporté le Prix pour les Nouvelles...

Le documentaire « Amar», primé à Astra Film Festival
Espace Culture samedi, 16 mars 2024

L’exposition « Victor Brauner. Entre onirique et occulte »

L’exposition « Victor Brauner. Entre onirique et occulte » est ouverte au rez-de-chaussée de la Galerie nationale du Musée national...

L’exposition « Victor Brauner. Entre onirique et occulte »

Partenaire

Muzeul Național al Țăranului Român Muzeul Național al Țăranului Român
Liga Studentilor Romani din Strainatate - LSRS Liga Studentilor Romani din Strainatate - LSRS
Modernism | The Leading Romanian Art Magazine Online Modernism | The Leading Romanian Art Magazine Online
Institului European din România Institului European din România
Institutul Francez din România – Bucureşti Institutul Francez din România – Bucureşti
Muzeul Național de Artă al României Muzeul Național de Artă al României
Le petit Journal Le petit Journal
Radio Prague International Radio Prague International
Muzeul Național de Istorie a României Muzeul Național de Istorie a României
ARCUB ARCUB
Radio Canada International Radio Canada International
Muzeul Național al Satului „Dimitrie Gusti” Muzeul Național al Satului „Dimitrie Gusti”
SWI swissinfo.ch SWI swissinfo.ch
UBB Radio ONLINE UBB Radio ONLINE
Strona główna - English Section - polskieradio.pl Strona główna - English Section - polskieradio.pl
creart - Centrul de Creație Artă și Tradiție al Municipiului Bucuresti creart - Centrul de Creație Artă și Tradiție al Municipiului Bucuresti
italradio italradio
Institutul Confucius Institutul Confucius
BUCPRESS - știri din Cernăuți BUCPRESS - știri din Cernăuți

Affiliations

Euranet Plus Euranet Plus
AIB | the trade association for international broadcasters AIB | the trade association for international broadcasters
Digital Radio Mondiale Digital Radio Mondiale
News and current affairs from Germany and around the world News and current affairs from Germany and around the world
Comunità radiotelevisiva italofona Comunità radiotelevisiva italofona

Diffuseurs

RADIOCOM RADIOCOM
Zeno Media - The Everything Audio Company Zeno Media - The Everything Audio Company