RRI Live!

Écoutez Radio Roumanie Internationale en direct

Féminisme et présences féminines dans l’art roumain actuel

Aujourd’hui nous parlons du féminisme et des présences féminines dans le domaine de l’art, en prenant comme point de départ le débat « Histoires et récits. Le féminisme en Roumanie » qui a réuni des artistes et des spécialistes en architecture, arts visuels et danse contemporaine. Le débat a été organisé par l’Association 4Culture, en collaboration avec la filiale de Bucarest de l’Ordre des architectes de Roumanie, qui a accueilli la rencontre.

Féminisme et présences féminines dans l’art roumain actuel
Féminisme et présences féminines dans l’art roumain actuel

, 05.12.2018, 13:29



AndreeaCăpitănescu, chorégraphe de danse contemporaine et manager culturel, directrice artistique de l’association 4Culture, fait le point sur la présence des femmes dans les arts performatifs actuels en Roumanie : « Je pense que, du moins pour ce qui est de la danse contemporaine, les chorégraphes hommes ont toujours été plus présents et plus visibles, bien que le nombre de femmes qui font des études de chorégraphie soit beaucoup plus grand. Une des raisons en serait, à mon avis, le fait que dans ce domaine, les personnes qui occupent des postes décisionnels dans les théâtres, dans les principales institutions culturelles ou lors d’événements importants, sont pour la plupart des hommes. Par ailleurs, il est tout aussi vraiqu’en tant que femme, il est plus difficile de faire entendre sa voix et d’affirmer sa présence dans le domaine artistique. On y est confronté à beaucoup de sensibilités, beaucoup d’orgueil et les représentantes de cet art ne sont pas toujours préparées pour livrer un tel combat. Les présences masculines sont le plus souvent intimidantes et plutôt agressives. Je pense surtout au fait que — du moins dans le domaine de la danse — on travaille beaucoup avec son corps et la relation entre les artistes y est physique. »



Pourtant, des noms importants dans le domaine artistique — toujours de femmes, bien sûr — réussissent à faire bouger les chosesdans le monde desarts. Andreea Căpitănescu : « Il y a des femmes artistes et commissaires d’exposition qui essaient de promouvoir les femmes. Valentina Iancu a été présente au débat que nous avons organisé. Conservatrice du Musée d’art de la Roumanie pendant un certain temps, elle a essayé de faire connaître des femmes artistes que tout le monde ignorait, même dans le milieu artistique ; des femmes artistes qui avaient été laissées de côté, étant injustement associées à certaines démarches politiques du début du 20e siècle. Ce fut une tentative isolée, mais au moins elle a réussi à faire sortir de l’oubli plusieurs noms. Valentina Iancu a réalisé un album, elle a organisé des expositions… Et elle n’est pas la seule. Depuis plusieurs années déjà, je collabore avec Olivia Niţiş, une féministe convaincue, qui s’efforce, à son tour, de promouvoir les femmes artistes. Il y a aussi des femmes qui parlent beaucoup de l’importance d’éduquer les femmes et de leur assurer l’accès à l’éducation, notamment dans les zones marginalisées, des femmes qui luttent pour les droits de la femme et contre la violence. Il y a des artistes comme Marilena Preda-Sânc, par exemple, qui tâchent de former d’autres êtres et d’attirer l’attention de l’opinion publique sur des aspects que l’on ignore le plus souvent. »



Valentina Iancu est spécialiste des arts visuels. Elle est active dans les médias culturels et se déclare féministe. Mais, il y a féminisme et féminisme, chacun s’approchant de ce courant avec ses propres principes et sa propre idéologie : « C’est plutôt le féminisme néolibéral qui prédomine actuellement en Roumanie, un féminisme que les chercheurs américains appellent « féminisme blanc » et qui s’occupe surtout des problèmes auxquels sont confrontées les femmes majoritaires, tout en ignorant les autres genres d’expériences. Dans le monde artistique, ce type de féminisme se reflète aussi dans les créations de la plupart de nos femmes artistes. Récemment, les jeunes artistes ont réussi à se réunir autour d’une initiative plus radicale et sortir une revue qui doit être lancée ces jours-ci. Cette revue tente d’apporter pour la première fois en Roumanie les principes du féminisme intersectionnel, un féminisme qui se rend compte qu’une femme est confrontée à des problèmes différents en fonction de la communauté ethnique ou sexuelle à laquelle elle appartient, qu’elle définit son identité en fonction de critèresqui vont au-delà dugenre. »



Quant à la présence féminine dans les arts visuels, la situation est semblable à celle que l’on rencontre dans le domaine de la mise en scène. Les universités d’art comptent un grand nombre d’étudiantes, mais à la fin de leurs études, les femmes ont beaucoup plus de difficultés à commencer une carrière, car, selon Valentina Iancu, « au-dessus de leur tête plane toujours la suspicion qu’elles choisiront la famille et quitteront l’art» : « On peut avoir l’impression qu’il y a beaucoup de femmes artistes, mais, en fait, on ne les retrouve pas dans les structures où l’argent est géré, où il y a le pouvoir. On les voit à la périphérie, en train de se débattre pour survivre dans leur métier. Ce problème est plus grave pour la catégorie des artistes consacrés, car, âgés de 60 ou 70 ans, ils ont eu le temps de progresser dans leur carrière. Or, les femmes qui ont débuté en même temps que les hommes, qui ont travaillé avec autant d’intensité et de constance, ne reçoivent pas la même reconnaissance. »



Participante, elle aussi, au débat sur le féminisme en Roumanie, RalucaVişinescu a fait des études en Roumanie et en Allemagne. Architecte très appréciée, elle a été primée en 2018 lors de l’exposition Annuelle d’architecture de Bucarest. A quoi ressemble la présence féminine dans cet art, vue par Raluca Vişinescu? « La présence féminine dans le domaine de l’architecture diminue sensiblement à la fin des études et surtout sur les chantiers. Il reste des présences féminines d’une grande valeur notamment dans le milieu académique, théorique ou au sein de différentes organisations. Les initiatrices des cours censés introduire l’architecture dans les établissements scolaires font un excellent travail et leur activité est très importante. En fin de compte, architecture ne signifie pas exclusivement construction. Il y a là de la théorie, il y a de la gestion, il y a des choses à raconter au monde. »



Selon RalucaVişinescu, il n’y a pas beaucoup de démarches féministes dans le domaine de l’architecture, car, au moment où l’on arrive à pratiquer cette profession, on ne ressent plus les différences de genre. Nous ne pouvons donc pas arriver, en find’émission à une conclusion générale. Pourtant, pour citer AndreeaCăpitănescu,« notre société n’est pas trop ouverte à de tels débats. En général, les hommes qui travaillent dans le domaine culturel, accueillent avec un léger sourire les événements consacrés à des sujets comme le féminisme, qui leur apparaissent comme un petit peu frivoles. » (Trad. : Dominique)

Le marché du travail roumain
Société mercredi, 17 juillet 2024

Le marché du travail roumain

Quelles sont les tendances de ce début d'année 2024...

Le marché du travail roumain
Le compostage en ville
Société mercredi, 10 juillet 2024

Le compostage en ville

Le Groupe dinitiative civique Cismigiu a invité les habitants de limmeuble Liric, situé à la bordure du célèbre parc bucarestois a formé...

Le compostage en ville
Chien abandonné cherche maître attentionné
Société mercredi, 03 juillet 2024

Chien abandonné cherche maître attentionné

Dans les derniers temps, de plus en plus d'informations circulent en Roumanie sur l'abandon de chiens sur le domaine...

Chien abandonné cherche maître attentionné
Race for the cure 2024 (Foto: facebook.com/FundatiaRenasterea)
Société mercredi, 26 juin 2024

Race for cure

La fondation Renaissance a organisé le 8 juin ‘Race for the Cure’ România, la plus grande course de charité jamais organisée en...

Race for cure
Société mercredi, 19 juin 2024

Recompenser les courageux

Ce printemps, Agent Green, une ONG qui se consacre aux problématiques environnementales, a fêté son 15e anniversaire. Depuis sa création, Agent...

Recompenser les courageux
Société mercredi, 12 juin 2024

Pourquoi travaillons-nous ?

Le centre de Stratégie, management et développement intelligent du Département de sciences politiques, d’administration et de communication de...

Pourquoi travaillons-nous ?
Société mercredi, 05 juin 2024

Soutien pour les enfants réfugiés ukrainiens

L’organisation non gouvernementale « Salvati copii », Sauvez les enfants en français, a contribué à cet effort dès le début. En effet,...

Soutien pour les enfants réfugiés ukrainiens
Société mercredi, 29 mai 2024

« La ronde du recyclage »

Comment ça marche   Les Roumains sont les mauvais élèves du recyclage en Europe. L’Union européenne ayant demandé à tous les États...

« La ronde du recyclage »

Partenaire

Muzeul Național al Țăranului Român Muzeul Național al Țăranului Român
Liga Studentilor Romani din Strainatate - LSRS Liga Studentilor Romani din Strainatate - LSRS
Modernism | The Leading Romanian Art Magazine Online Modernism | The Leading Romanian Art Magazine Online
Institului European din România Institului European din România
Institutul Francez din România – Bucureşti Institutul Francez din România – Bucureşti
Muzeul Național de Artă al României Muzeul Național de Artă al României
Le petit Journal Le petit Journal
Radio Prague International Radio Prague International
Muzeul Național de Istorie a României Muzeul Național de Istorie a României
ARCUB ARCUB
Radio Canada International Radio Canada International
Muzeul Național al Satului „Dimitrie Gusti” Muzeul Național al Satului „Dimitrie Gusti”
SWI swissinfo.ch SWI swissinfo.ch
UBB Radio ONLINE UBB Radio ONLINE
Strona główna - English Section - polskieradio.pl Strona główna - English Section - polskieradio.pl
creart - Centrul de Creație Artă și Tradiție al Municipiului Bucuresti creart - Centrul de Creație Artă și Tradiție al Municipiului Bucuresti
italradio italradio
Institutul Confucius Institutul Confucius
BUCPRESS - știri din Cernăuți BUCPRESS - știri din Cernăuți

Affiliations

Euranet Plus Euranet Plus
AIB | the trade association for international broadcasters AIB | the trade association for international broadcasters
Digital Radio Mondiale Digital Radio Mondiale
News and current affairs from Germany and around the world News and current affairs from Germany and around the world
Comunità radiotelevisiva italofona Comunità radiotelevisiva italofona

Diffuseurs

RADIOCOM RADIOCOM
Zeno Media - The Everything Audio Company Zeno Media - The Everything Audio Company