RRI Live!

Écoutez Radio Roumanie Internationale en direct

Le patrimoine, un régal pour les touristes

Ces
dernières années, l’intérêt pour les anciennes résidences nobiliaires de
Roumanie n’a fait qu’augmenter. Qu’il s’agisse de touristes curieux qui partent
à la découverte de vieux manoirs et châteaux à travers le pays ou
d’entrepreneurs qui relèvent le défi de redonner la beauté d’autrefois à ces
merveilleux bâtiments, ce nouveau courant est évident et ils est plus ample
qu’il n’a jamais été.

Le patrimoine, un régal pour les touristes
Le patrimoine, un régal pour les touristes

, 30.08.2023, 11:21

Ces
dernières années, l’intérêt pour les anciennes résidences nobiliaires de
Roumanie n’a fait qu’augmenter. Qu’il s’agisse de touristes curieux qui partent
à la découverte de vieux manoirs et châteaux à travers le pays ou
d’entrepreneurs qui relèvent le défi de redonner la beauté d’autrefois à ces
merveilleux bâtiments, ce nouveau courant est évident et ils est plus ample
qu’il n’a jamais été.

D’ailleurs, la Roumanie a un grand avantage sur le
marché du patrimoine culturel, explique notre invitée, Alina Chiciudean,
présidente de l’Association ARCHÉ :




« Nous avons de beaux paysages naturels
et des éléments anthropiques tout à fait uniques. Moi, j’ai souvent rencontré
des touristes qui cherchent plus qu’un « monument-vedette ». Si nous
étions une agence de tourisme comme les autres, alors, le plus probablement,
nous visiterions Bucarest, nous ferions une excursion d’une journée dans la
Vallée de la Prahova, avec ses châteaux de Bran et de Peles, ou bien nous nous
rendrions au delta du Danube, si la météo le permettait. Mais nous, on propose
des expériences authentiques. Nous partons de Bucarest vers le nord, avec un
arrêt au domaine de la famille Cantacuzène, à Floresti. Situé près de la ville
de Ploiesti, c’est un domaine impressionnant, qui s’étale sur 150 hectares
comportant un ancien parc de chasse, un parc de randonnée, le bâtiment
principal et des annexes. Nous ne nous limitons pas à la visite du parc. Nous
invitons les touristes à faire la connaissance de la communauté locale, des
enfants et des jeunes vivant dans cette commune, qui s’y rendent à chaque fois
que la fondation en charge du domaine leur propose une activité. C’est une
belle opportunité de connaître la vraie Roumanie et d’entrer en contact avec la
fraîcheur des mentalités des gens qui ont passé leur vie en milieu rural et ont
une autre connexion avec la nature et une approche différente du monde. A mon avis,
c’est ça l’expérience touristique la plus belle et la plus enrichissante. On nous
demande souvent de telles expériences, notamment de la part de nos partenaires
européens. »






Direction
maintenant le nord-est de la Roumanie, dans le département de Iași, dans la
commune de Țibănești. C’est ici que l’on trouve un monument d’architecture pas
comme les autres construit au 19e siècle. Erigé par la famille de
boyards Carp, originaire des pays baltes et établie sur ces lieux au 16e
siècle. Ici la découverte du patrimoine va de paire avec l’univers fascinant des
artisans locaux.

Alina Chiciudean nous en parle :




« Chaque année, nos partenaires y
organisent des événements, dont une école d’été par exemple, et aussi un
programme pluriannuel appelé « On forge le fer au manoir » (Batem fierul la conac). En s’y
rendant, on va rencontrer des artisans qui travaillent le fer sur place et on
aura droit à une expérience complète. On verra le forgeron travailler dans son
atelier, puis on aura l’occasion de voir comment son travail est intégré peu à
peu dans le processus de restauration de ce monument historique. Je vous invite
aussi, notamment en famille, à l’autre bout de la Roumanie, en Transylvanie, à
Apoș, où le nom de votre enfant peut être gravé sur une tuile manufacturée par
un artisan local. En fait, l’enfant apprendra à graver son nom lui-même. Il y a
plein d’autres options. L’important c’est de chercher ce type d’activité et on
voit qu’elles sont de plus en plus appréciées. Ainsi créé-t-on des ponts entre
ceux qui ont toujours vécu cette vie traditionnelle et le monde moderne, ce qui
est vraiment enrichissant notamment pour les jeunes générations. »






Voilà
donc une nouvelle approche touristique, proposée par l’Association ARCHÉ, une ONG à but non lucratif qui met en place des activités de recherche,
conservation, mise en valeur et promotion du patrimoine culturel. C’est elle
qui a créé le seul programme consacré à la redécouverte des châteaux moins
connus de Roumanie, appelé Castle Break. Il a connu un tel succès, qu’à
l’heure où l’on parle, les grands tour-opérateurs tentent eux-aussi d’intégrer
dans leurs offres ces monuments, dont quelques-uns ont déjà a été réhabilités.

D’ailleurs, le profil du touriste a aussi changé ces derniers temps, constate
Alina Chiciudean, présidente de l’Association ARCHÉ :




« Du moins après la pandémie, je constate
que les gens ne se contentent plus d’avoir une découverte purement esthétique.
Ils veulent aussi laisser leur empreinte sur l’endroit qu’ils visitent. L’année
dernière, tout, comme il y a deux années, nous avons proposé plusieurs
initiatives permettant aux touristes, par exemple, de faire du jardinage un
après-midi. Pour cela, il faut obtenir un avis spécial, car tout le monde ne
peut pas travailler dans un jardin historique. Alors, cette expérience est
d’autant plus valeureuse, vu qu’elle respecte toutes les normes et les
procédures en vigueur. Alors, au printemps et en automne, nous invitons les
touristes à nettoyer des jardins et nous savons que notre présence sur ces
lieux comptera pour quelque chose. C’est ça la beauté du patrimoine. Une fois
sur place, on se rend compte que l’on a devant soi des centaines d’années de
travail, d’efforts soutenus qui ont mené au domaine ou au monument que nous
voyons aujourd’hui. C’est un tourisme engagé que nous pratiquons et les
touristes étrangers en demandent. En fait, eux, ils sont habitués à participer, à avoir une vie assez
active. De plus, ce sont souvent des jeunes et alors, nous tentons de leur
offrir des expériences similaires en Roumanie aussi. Pourtant c’est le plus
souvent sur demande, que l’on organise de tels voyages. Pour ce faire, nous
avons une équipe interdisciplinaire, réunissant architectes, historiens de
l’art, responsables de communication, bref tous les métiers en lien avec le
patrimoine culturel. Ils accompagnent les touristes et leur racontent des
histoires vraies, pas uniquement des légendes locales. Et puis, après avoir
travaillé un peu dans le jardin d’un château, nos touristes sont invités au
repas par les gens et les fermiers des parages qui leur apprennent beaucoup de
choses. Sans doute, ils en garderont plein de beaux souvenirs immortalisés sur
de belles photos. Bref : une expérience complète. »






Alina
Chiciudean se souvient aussi d’un projet de développement personnel pour les
jeunes qui ont fait le choix de s’orienter vers des métiers du patrimoine.
C’était un groupe venu des Pays-Bas, qu’elle a accompagné lors d’une visite au
centre-ville de Bucarest.




« Ce ne fut pas une visite classique avec
guide touristique. Il a été guidé par une architecte qui s’est aussi
spécialisée dans l’écriture créative à Londres. Ils n’avaient jamais
imaginé que Bucarest avait tant de choses à offrir ! Ce mélange de styles
et de cultures, la générosité des gens en matière d’explications – ce sont les
ingrédients d’une expérience qui marque le visiteur qui arrive en Roumanie. Le
touriste est agréablement surpris par tout ce qu’il y trouve et c’est peut-être
ça la beauté de la Roumanie et de ses habitants, y compris de la capitale.
Cette capacité à surprendre. Car tout n’est pas évident sur les sites web. Il
faut venir sur place, le cœur ouvert et se laisser surprendre. »






Un
millier d’anciennes résidences extra-urbaines des élites locales sont à
retrouver de nos jours sur le territoire roumain. Elles ont été pour la plupart
construites entre le 14e et la première moitié du 20e.
Certaines ont été restaurées, d’autres ont sombré dans l’oubli et ne cessent de
se dégrader. D’autres encore font l’objet de litiges entre les différents
héritiers. Les châteaux et les manoirs les plus chanceux sont aujourd’hui des
hôtels et restaurants ou bien des musées où se tiennent de nombreux événements.
Une chose est sure, en ruine ou restaurés, ces immeubles du patrimoine méritent
bien d’être visités.


(Trad.
Valentina Beleavski)

Mocanita din Sibiu foto facebook Asociatia Prietenii Mocanitei
Radio Tour jeudi, 18 juillet 2024

Voyage à bord de la Mocanita, au coeur de la vallée Hârtibaciului, dans le département de Sibiu

La « mocănița », petit train à vapeur classé monument historique   Cette semaine, direction la Transylvanie et plus précisément le...

Voyage à bord de la Mocanita, au coeur de la vallée Hârtibaciului, dans le département de Sibiu
Tour d’horizon culturel des musées en plein air en Roumanie
Radio Tour jeudi, 11 juillet 2024

Tour d’horizon culturel des musées en plein air en Roumanie

C’est officiel : il y a un tour culturel des musées en plein air de Roumanie   Le tour culturel des musées en plein air de Roumanie,...

Tour d’horizon culturel des musées en plein air en Roumanie
Dâmbovicioara
Radio Tour jeudi, 04 juillet 2024

Dâmbovicioara

Une région qui plaira à tous les touristes, qu'ils soient à la recherche de repos ou de vacances...

Dâmbovicioara
Ecotourisme au delta du Danube
Radio Tour jeudi, 27 juin 2024

Ecotourisme au delta du Danube

Un endroit unique au monde   Le Delta du Danube, le deuxième delta d’Europe en termes de superficie et le delta le mieux conservé, a été...

Ecotourisme au delta du Danube
Radio Tour jeudi, 13 juin 2024

Saison estivale à la mer Noire

Le littoral roumain, en plein essor   D’une année à l’autre, la côte roumaine de la mer Noire ne cesse d’améliorer son apparence. De...

Saison estivale à la mer Noire
Radio Tour jeudi, 06 juin 2024

Oradea, capitale de l’architecture Art Nouveau de Roumanie

Sans impressionner par leur taille ou leur opulence, les bâtiments d’Oradea se sont toujours distingués par leur beauté.      La ville...

Oradea, capitale de l’architecture Art Nouveau de Roumanie
Radio Tour jeudi, 30 mai 2024

A la découverte de Pădurea Craiului

Des parcours thématiques, des randonnées, des grottes, des courses en montagne à pied ou à vélo, de la cuisine traditionnelle – autant...

A la découverte de Pădurea Craiului
Radio Tour jeudi, 23 mai 2024

Promenade à pied à travers Bucarest

La première attestation documentaire de Bucarest remonte à l’an 1459. Avec une histoire riche, la capitale de la Roumanie est aujourd’hui...

Promenade à pied à travers Bucarest

Partenaire

Muzeul Național al Țăranului Român Muzeul Național al Țăranului Român
Liga Studentilor Romani din Strainatate - LSRS Liga Studentilor Romani din Strainatate - LSRS
Modernism | The Leading Romanian Art Magazine Online Modernism | The Leading Romanian Art Magazine Online
Institului European din România Institului European din România
Institutul Francez din România – Bucureşti Institutul Francez din România – Bucureşti
Muzeul Național de Artă al României Muzeul Național de Artă al României
Le petit Journal Le petit Journal
Radio Prague International Radio Prague International
Muzeul Național de Istorie a României Muzeul Național de Istorie a României
ARCUB ARCUB
Radio Canada International Radio Canada International
Muzeul Național al Satului „Dimitrie Gusti” Muzeul Național al Satului „Dimitrie Gusti”
SWI swissinfo.ch SWI swissinfo.ch
UBB Radio ONLINE UBB Radio ONLINE
Strona główna - English Section - polskieradio.pl Strona główna - English Section - polskieradio.pl
creart - Centrul de Creație Artă și Tradiție al Municipiului Bucuresti creart - Centrul de Creație Artă și Tradiție al Municipiului Bucuresti
italradio italradio
Institutul Confucius Institutul Confucius
BUCPRESS - știri din Cernăuți BUCPRESS - știri din Cernăuți

Affiliations

Euranet Plus Euranet Plus
AIB | the trade association for international broadcasters AIB | the trade association for international broadcasters
Digital Radio Mondiale Digital Radio Mondiale
News and current affairs from Germany and around the world News and current affairs from Germany and around the world
Comunità radiotelevisiva italofona Comunità radiotelevisiva italofona

Diffuseurs

RADIOCOM RADIOCOM
Zeno Media - The Everything Audio Company Zeno Media - The Everything Audio Company