10.05.2019 (mise à jour)

10.05.2019 (mise à jour) Le président roumain Klaus Iohannis a saisi la Cour constitutionnelle au sujet des nouvelles modifications apportées aux Codes pénal et de procédure pénale.

Codes - Le président roumain Klaus Iohannis a saisi la Cour constitutionnelle au sujet des nouvelles modifications apportées aux Codes pénal et de procédure pénale. Le chef de l'Etat considère que les modifications opérées par le Parlement contreviennent à nouveau à la loi fondamentale et au principe du bicamérisme, les élus ayant éliminé certains articles du Code de procédure pénale, sans y introduire les normes mentionnées par la Cour dans sa décision d'inconstitutionnalité. En avril dernier, la Chambre des députés, qui était l'assemblée décisionnelle dans ce cas, a adopté les modifications, dans la variante approuvée auparavant par le Sénat. Parmi elles, se retrouvent plusieurs articles critiqués par l'opposition formée par le Parti national libéral, l'Union Sauvez la Roumanie et le Parti du mouvement populaire, mais dont la Cour constitutionnelle avait confirmé la conformité avec la loi fondamentale. C'est le cas, par exemple, de la réduction des délais de prescription de la responsabilité pénale, l'introduction d'un délai d'un an pour dénoncer des faits de corruption active, la dépénalisation de la négligence professionnelle ou encore la réduction de moitié des peines encourues pour dilapidation et abus de fonction.


Royauté - La Roumanie a célébré, ce 10 mai, la Journée de la Royauté, liée à trois événements cruciaux qui ont contribué à cristalliser l'Etat roumain moderne. Le 10 mai 1866, le prince Carol, de la famille allemande de Hohenzollern-Sigmaringen, prêtait serment en tant que prince régnant de Roumanie devant le parlement de Bucarest, fondant ainsi la dynastie roumaine. Le 10 mai 1877, c'est toujours Carol qui a proclamé l'indépendance de la Roumanie de l'Empire ottoman, et il a été couronné roi quatre années plus tard. Le 10 mai a été fête nationale de la Roumanie jusqu'à l'arrivée des communistes au pouvoir, qui ont forcé le dernier souverain, Michel Ier, à abdiquer et à s'exiler. Il a pu revenir au pays à peine en 1992, près de trois ans après la Révolution anticommuniste de décembre 1989. L'ancien roi de Roumanie Michel Ier est décédé en 2017, à 96 ans, et a été inhumé dans la nécropole royale de Curtea de Argeş. Trois autres monarques de Roumanie y sont enterrés : Carol Ier, Ferdinand et Carol II, ainsi que l'épouse du dernier souverain, la reine Anne. La première née de ses cinq filles, la princesse Margareta, est devenue dépositaire de la Couronne de Roumanie. 


Coopération policière - Six policiers roumains remplissent une mission de soutien opératif en République tchèque, jusqu'au mois de juillet. Cette mission d'assistance aux citoyens roumains dans la relation avec les autorités de Prague, est une première, qui a lieu à la demande des partenaires tchèques, informe l'Inspection générale de la Police roumaine, à travers un communiqué. Les agents de police roumains participeront aussi à des patrouilles communes, visant à prévenir et à combattre les infractions, à assurer l'ordre public et la sécurité dans les zones industrielles de Tchéquie. 23 policiers roumains effectuent à présent des missions de soutien opératif dans cinq pays - la France, le Royaume Uni, la Suisse, l'Italie et l'Allemagne.


Extradition - Le ministère roumain de la justice a commencé, en régime d'urgence, les procédures pour formuler et envoyer au Madagascar la demande d'extradition de l'ancien maire de la ville roumaine de Constanţa, Radu Mazăre. La ministre de tutelle par intérim, Ana Birchall, a précisé, ce vendredi, que les autorités roumaines pouvaient demander l'extradition de l'ancien édile en chef de la plus grande ville-port de Roumanie à la mer Noire, car le Madagascar fait partie des signataires de conventions internationales de lutte contre la corruption. Radu Mazăre a été arrêté mercredi et placé en garde à vue pour six jours, par les autorités malgaches, sur la base du mandat international émis par les autorités roumaines par le biais d'Interpol. En février dernier, il avait été condamné définitivement à 9 ans de prison dans une affaire de remises en possession illégales dans l'immobilier. L'ancien maire de Constanţa avait quitté la Roumanie pour s'installer au Madagascar en décembre 2017, accusant des pressions politiques dans les procès qui le visaient.


Tennis - La joueuse de tennis roumaine et numéro 3 au classement mondial, Simona Halep, s'est qualifiée en finale du tournoi de Madrid. Elle s'est adjugé une victoire en trois sets, 6-2, 6-7, 6-0, dans la demi-finale disputée avec la Suissesse Belinda Bencic (18 WTA). La Roumaine a remporté ce tournoi en 2016 et en 2017.


Météo - Le temps se réchauffe doucement en Roumanie. Le ciel sera variable, des épisodes de pluie forte étant attendu ce samedi. Les températures de la mi-journée se situeront entre 15° et 25°.



www.rri.ro
Publicat: 2019-05-10 20:47:00
Vizualizari: 177
TiparesteTipareste